Attention, amateurs de belles photos de jardin, je vous préviens tout de suite...
faites demi-tour ! Ce billet sera une vision d'horreur pour vous...

Car, ici, nous sommes encore et toujours...

DSCF7407_

Voilà je vous avais prévenu... rien d'exaltant... c'était juste un petit cliché pour immortaliser le 1er vrai aprem de l'année passé à s'activer au jardin ! La météo était à peu près clémente, l'Homme de la Maison dispo... alors ni une, ni deux, on s'est mis au boulot.

Au programme: tronçonnage de bois (la réserve était tarie), déménagement du reste du bois du potager pour faire place nette pour boucler la haie du fond du jardin et pouvoir retourner la terre dans quelques semaines, nettoyage des coins ombragés/humides du jardin, ... Certains pourraient trouver que tout cela ressemble à une corvée. Ici, nous trouvons que c'est juste le contraire ! S'activer, se bouger, prendre l'air, travailler ensemble, observer le jardin, découvrir les 1ers prémices du printemps (les 1ers perce-neige arrivent ! Youpiiii!) ... c'est quand même mieux que de passer un aprem enfermés !

Bon, après, on rentre les pieds tout crottés (les joies d'avoir une terre qui est une vrai glu !), les mains toutes sales, le dos tout fourbu... mais, que c'est booooooon ! Ca vaut tous les cours de gym du monde ! Oui, je sais... mon plaisir se résume à de bien simples choses... mais je pense que les jardiniers et/ou jardinautes qui liront ce billet comprendront !

DSCF7406_
Du côté du potager... le bois a été déménagé ! Il ne reste plus rien (hormi les aromatiques et les fraisiers)...
qu'un sol paillé et/ou recouvert de feuilles mortes ! Dans quelques semaines, la terre pourra être retournée !

Remettre les pieds au jardin aujourd'hui... m'a fait aussi reprendre conscience du chemin à parcourir pour que notre jardin soit, un jour, celui que j'espère ! Je ne l'aime pas tel qu'il est actuellement (je ne le dis pas trop fort des fois qu'il m'écoute et qu'il se vexe ;-) !). Il faudra encore du temps, des idées, de la sueur... pour que ce jardin arrive à maturité et que les aménagements que l'on souhaite pour lui prennent vie. Je sais ce que vous allez me dire: la patience, Isa, doit être une qualité du jardinier. Vi, vi...  je le sais et j'essaie de l'appliquer. Et je ne veux même pas me plaindre d'avoir des projets pour mon jardin... car, vous en conviendrez, c'est déjà super d'avoir une maison et un jardin... et il y a quand même des choses bien plus graves dans la vie que des cogitations jardinesques, hein (ceux qui me connaissent me diront que je suis d'ailleurs peut-être bien placée pour le savoir ! C'est sans doute pour ça que je le dis, hein ;-) !).

Bon, d'ailleurs, à propos de choses plus graves, au moment où j'écris ces lignes, j'ai une pensée pour les amis blogueurs et jardinautes du Sud-Ouest. J'espère sincèrement que la tempête du jour ne vous aura pas trop fortement touchés ! Mais, vu ce que j'écoute aux infos tout de suite, rien n'est moins sûr ! Cela ne vous consolera pas mais on pense fort à vous !