Belle surprise, aujourd'hui... un bataillon de mammouths a envahi le jardin.

Là, vous devez vous dire que... oulalaaaa...  j'ai dû abuser de certaines substances :-)... Ben non, même pas... enfin, si, un peu... mais, rassurez-vous, "les substances" en question n'ont rien d'illicites... puisque l'abus que je viens "avouer" concerne des petits bulbes printanniers. Le jardin ayant pas mal évolué la saison dernière, il en manquait... du coup, j'ai fait le plein l'automne dernier.


1er plan: Crocus 'Yellow Mammouth' (pas si 'gros" que ça en fait ! )-
2ème  plan: jonquilles et narcisses à venir

   
Après ce 1er billet, je viens immortaliser à nouveau la floraison de crocus, mais jaunes cette fois-ci puisqu'il s'agit de la variété 'Yellow Mammouth'... un petit nom qui m'a lamentablement inspiré le titre de ce billet comme vous l'aurez compris :-( !

En tout cas... incroyable mais vrai, j'ai mis "du jaune" dans mon jardin. Ceux qui suivent ce blog savent pourtant que le jaune & moi, on peut faire 3. Oui, mais bon... le jaune en isolé, en association avec lui-même, avec du blanc, voire une touche d'orangé et surtout bcp de vert... je ne suis pas contre, je peux même énormement apprécier, surtout quand il pare le jardin au début du printemps.
   


Crocus 'Yellow Mammouth' vus du ciel !
    

Bref... ces petits crocus ont pris place dans un endroit bien à part du jardin, plus précisement au pied de notre haie-bosquet de lilas, exposée plein sud : je les ai choisis pour accompagner une grande plate-bande  100%  jonquilles-narcisses plantée également à l'automne  dernier... et qui devrait également ne pas tarder à fleurir (je vous en reparlerai très certainement à l'occasion).

J'espère que  ce petit coin va rendre comme  je l'ai imaginé. Outre le fait d'isoler le jaune au jardin au printemps, le but était aussi d'apporter une petite touche de soleil, de couleur dans ce petit coin du jardin tant que cela est possible, i.e. avant que les lilas  ne leur fassent ombrage.
 

   
Donc, bilan des courses, il n'y a jamais eu autant de jaune
dans le jardin qu'en ce printemps ! Et si je trouve le temps, je vous montrerai
que je ne suis pas à une contradiction près... puisqu'il a envahi aussi mes jardinières !

...................................................

Pour terminer...
le jaune étant une couleur qui peut aider à réchauffer le coeur,
je dédie ce billet à ces 2 chères copinautes.