La courge étant légume de saison très courant dans nos potagers, petit billet à son sujet pour parler d'une de ses petites caractéristiques: son caractère monoïque .
Kesako, allez-vous me dire ? Histoire d'être aussi claire que possible, je vous propose ce jour une petite explication en photos.

Monoïque signifie que, sur le même pied de courge, vous trouvez d'une part des fleurs mâles comme celles-ci:


Les fleurs mâles sont au bout d'une longue tige fine (ce sont elles qui servent à faire les beignets)

... et d'autre part, des fleurs femelles telles que ci-dessous... qui, elles, donneront ensuite la "courge" en tant que telle:


Les fleurs femelles sot facilement reconnaissables par le renflement qu'elles présentent à leur base

   

Les 2 types de fleurs réunies sur la même photo maintenant:


(ceux qui ont l'esprit mal tourné me diront que les fleurs mâles ne sont pas celles qu'on aurait pu penser :)! )

Les fleurs de la courgettes sont donc unisexuées et les fleurs des "2 sexes" sont présents sur le même pied.

Ainsi, pour  récolter des courgettes au potager, à côté de toutes les conditions de culture que nécessite ce légume (soleil et chaleur / sol riche, non comptact, frais (plante exigente en eau) et paillé (pour maintenir l'humidité au pied et protéger également les fruits de la pourriture)), il faut aussi que la pollinisation entre fleurs mâles et femelles ait lieu. Sans elle... rien ne se passe. Un rôle accompli par les insectes pollinisateurs.
   

L'occasion de redire qu'il faut donc tout faire pour attirer,
préserver les butineurs
dans nos jardins, nos potagers.
N'oublions jamais que ce sont des auxiliaires très précieux !